***    Nous vous offrons un compte bancaire. Taux actuel : 1.25 % (consulter votre conseiller).    ***
Véhicules pour disposer de vos régimes de retraite



À la retraite, la plupart des gens disposent de trois sources de revenu : les prestations de l'État, les régimes de retraite et d'épargne d'employeur, et l'épargne personnelle.

Les prestations de l'État

Les participants du Régime de pensions du Canada (RPC) reçoivent périodiquement un relevé des droits qui leur sont acquis au titre de ce régime. La pension prévue par la Loi sur la sécurité de la vieillesse est versée mensuellement aux personnes de 65 ans ou plus, mais, depuis 1997, le gouvernement récupère une certaine partie des prestations versées aux personnes dont le revenu est supérieur à 53 309 $. Les prestations qui peuvent provenir de ces deux programmes combinés peuvent atteindre environ 14 476 $ par an.

L'épargne personnelle

Lorsque vous aurez pris votre retraite, votre épargne personnelle constituera une fraction importante de votre revenu, particulièrement les sommes que vous aurez accumulées dans des formules d'épargne enregistrées :

FERR

Un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) est une prolongation de votre REER. Comme dans un REER, l'argent placé dans un FERR demeure à l'abri de l'impôt jusqu'à ce que vous le retiriez. La différence? Plutôt que d'y cotiser comme vous le faites pour un REER, vous devez retirer chaque année un montant minimum de votre FERR.

Si vous souscrivez un FERR, vous pouvez uniquement y transférer des sommes provenant directement de votre REER. Vous devez transformer tous vos REER en FERR ou en rente au plus tard à la fin de l'année au cours de laquelle vous atteignez l'âge de 69 ans.

Aucun maximum ne s'applique au montant des retraits que vous pouvez effectuer de votre FERR. Vous devez donc prendre soin d'y garder suffisamment d'argent pour en avoir votre vie durant (ou aussi longtemps que vous prévoyez en avoir besoin).

FRV

Un fonds de revenu viager (FRV) est un régime de revenu de retraite constitué de sommes immobilisées provenant d'un régime de retraite. Le titulaire du FRV peut décider de la façon dont sont placées les sommes qui constituent le fonds. En plus du retrait annuel minimum, le FRV prévoit aussi un plafond de retrait. Votre retrait annuel doit se situer entre ces deux limites, conformément à la loi. Dans la plupart des provinces, le FRV doit être transformé en une rente viagère lorsque son titulaire atteint l'âge de 80 ans.

Le moyen le plus facile de comprendre un FRV est de le considérer comme un FERR pour vos fonds de retraite immobilisés, prévoyant certaines restrictions additionnelles visant à faire en sorte que vous disposerez d'un revenu votre vie durant.

Les règles relatives aux FRV varient selon les provinces, et ceux-ci ne sont pas offerts à l'Île-du-Prince-Édouard et dans les Territoires du Nord-Ouest. Dans la plupart des provinces, il faut avoir au moins 55 ans pour souscrire un FRV, mais aucune restriction quant à l'âge ne s'applique au Nouveau-Brunswick, au Québec et en Alberta.

FRRI

Les fonds de revenu de retraite immobilisés (FRRI) ne sont offerts qu'en Ontario, au Québec, en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba. Le FRRI est presque identique au FRV, à l'exception du fait que le titulaire n'est pas tenu de le transformer en rente à 80 ans et que le calcul servant à déterminer le maximum est différent.

CRI

Le CRI se compose généralement des fonds de retraite constitués par l'ancien employeur au nom du salarié; les fonds qui y doivent être "immobilisés" en vertu de la loi. En transférant ces fonds à un CRI, l'épargnant peut exercer un contrôle sur le placement de ces capitaux, qui continuent de croître à l'abri de l'impôt jusqu'à la retraite.

La plupart des personnes qui quittent un emploi souhaitent avoir la haute main sur les sommes qu'ils ont accumulées dans le régime d'épargne de leur employeur en les transférant à un REER à fonds immobilisés ou à un CRI. Il est à noter qu'un compte à fonds immobilisés autogéré procure autant de choix et de souplesse qu'un REER autogéré.

Universelle

L'Universelle allie la protection que procure l'assurance-vie aux avantages de l'épargne à l'abri de l'impôt. Il s'agit essentiellement d'une combinaison d'assurance-vie pure et de placements vous permettant d'accumuler des intérêts en bénéficiant d'un report d'impôt.

Lorsque vous serez à la retraite, vous pourrez arrondir votre revenu en retirant les sommes accumulées dans le contrat ou en demandant une avance sur contrat.

Le contrat Universelle s'adresse aux personnes qui ont versé le maximum de cotisation à leur REER et qui recherchent des formules d'épargne offrant des avantages fiscaux.

Rente immédiate à prime unique

Une multitude de choix de rente s'offre à vous pour disposer de vos argents accumulés dans vos REER ou différents autres véhicules de retraite.

Autres moyens d'utiliser vos REER : Rapper et Etudes

Le Régime d'accès à la propriété (RAP) vous permet d'emprunter des fonds de votre REER pour acheter votre première maison. Si vous êtes admissibles, vous et votre conjoint pouvez chacun emprunter jusqu'à 20 000 $ de vos REER pour en faire un versement initial sur une maison. Cela représente au total 40 000 $ à votre disposition.

Voici ce qu'il faut savoir :
  • les fonds du REER doivent avoir été déposés depuis au moins 90 jours ;
     
  • vous devez signer un contrat d'achat ou de construction d'une maison admissible - nouvelle ou existante ;
     
  • vous devez rembourser un quinzième des fonds empruntés du REER chaque année à partir de deux ans après le retrait ;
     
  • si le minimum obligatoire n'a pas été remboursé, il doit être ajouté à votre revenu l'année où le remboursement a été omis ;
     
  • l'institution détenant votre REER peut vous fournir la formule T1036 à remplir ;
     

Le Régime d'encouragement à l'éducation permanente (REEP) permet à un contribuable de retirer jusqu'à 10 000 $ pendant une année civile de ses REER pour financer une formation ou des études postsecondaires à temps plein. Les retraits ne peuvent être effectués que sur un maximum de quatre ans, jusqu'à concurrence de 20 000 $ au total.

Ces fonds peuvent être utilisés pour financer les études à temps plein du titulaire du REER ou de son conjoint. Si l'étudiant remplit certaines conditions d'invalidité, le REEP peut être utilisé pour la formation ou des études postsecondaires à temps partiel. Les montants retirés en vertu du REEP ne sont pas assujettis à l'impôt lors du retrait. Mais ils doivent être remboursés à raison d'un dixième par an au moins sur une période d'au plus 10 ans. Si le remboursement minimum n'est pas effectué, le montant minimum doit être ajouté au revenu de l'année où le remboursement a été omis.

Pour éviter que les REER soient utilisés comme un crédit renouvelable, une règle interdit tout nouvel emprunt au titre du REEP une fois que les remboursements au REER ont débuté et jusqu'à ce que toutes les sommes empruntées aient été remboursées.

  
Communiquez avec votre Conseiller MICA pour en savoir plus sur la constitution d'un revenu de retraite.
 
  
 Copyright (C) 2005-2019 Les services financiers Richard Arel inc.  
 Tous droits réservés.
Contactez-nous | Termes d'utilisation | Mise en garde | Plan du site 


Zapatec, Inc.